Actualités viticoles

Vins de Mâcon Des cours pratiques d’accords mets et vins

Publié le jeudi 03 mai 2012 - 17h04

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Apprendre les principes des accords mets et vin, c’est bien. Goûter à la pratique et comprendre pourquoi tel vin met en valeur tel plat, c’est mieux. Les vins de Mâcon (Saône-et-Loire) lancent une série de cours de cuisine et vin destinés aux professionnels prescripteurs. Six ateliers vont être organisés dans six grandes villes d’ici fin juin. Au total, 120 restaurateurs et cavistes vont suivre ces « travaux pratiques ».

Cours pratiques d’accords mets et vins autour de l’AOC Mâcon à l’atelier Guy Martin, à Paris. © A. AUTEXIER

Cours pratiques d’accords mets et vins autour de l’AOC Mâcon à l’atelier Guy Martin, à Paris. © A. AUTEXIER

À l’occasion de son 75e anniversaire, l’appellation Mâcon multiplie les opérations de communication tendance. Après avoir créé le buzz sur le web avec sa série de saynètes (voir notre article du 12 janvier 2011), les vins de Mâcon misent sur la vogue des cuisines en proposant, en collaboration avec le Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne, des ateliers cuisine et vins.

Six soirées vont être organisées dans six grandes villes de France (Aix-en-Provence 14 mai, Lyon le 21 mai, Lille le 4 juin, Toulouse le 11 juin, Paris le 18 juin et Nantes le 25 juin). La cible : les restaurateurs et les cavistes.

Pour chaque soirée, une vingtaine de participants est invitée. Après une dégustation pédagogique des vins de Mâcon, les « élèves » passent à la pratique : en cuisine, ils assistent à l’élaboration de mets qui vont sublimer les vins dégustés. Pour finir, ils sont invités à tester différents mariages…

Pour le lancement de l’opération, une démonstration a été effectuée à destination des journalistes à l'atelier parisien Guy Martin. « Pour être un bon élève, il faut avoir trois qualités, prévient le formateur Stéphane Philippe. Il faut connaître un peu le vin, être un peu cuisinier et surtout être gourmand. » Le ton est donné.

Les trois heures de « leçon » sont un régal pour l’esprit et les papilles. Alors que la brigade s’affaire en cuisine, Stéphane Philippe présente trois mâcons blancs aux profils différents. L’exercice du jour consiste à les marier avec trois entrées : des makis au saumon, des gambas au fenouil et une verrine au crabe. Le cuisinier explique sa recette.

Les participants testent les trois vins et, assez naturellement, un choix s’opère. On échange avec son voisin pour expliquer son choix. Le formateur est là pour traduire les préférences : tel « vin se marie bien avec le saumon car sa vivacité fait ressortir la fraîcheur du poisson », « avec le fenouil, il faut un vin plus structuré, aussi un blanc élevé sur lie s’avère plus adapté… ». On écoute, on goûte et, comme conclut le président de l’appellation, Jean-Michel Aubinel, « on passe un bon moment autour des vins de Mâcon ».

A. A.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Bordeaux 
Des dégustations pour sourds et non-voyants

Publié le 29 mai 2012

Exportations 
Le Brésil envisage des mesures protectionnistes

Publié le 21 mai 2012

Exportations des vins
+ 8,5 % sur le CA du premier trimestre

Publié le 16 mai 2012

Vallée du Rhône
2011 marque un retour à la prospérité

Publié le 10 mai 2012

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin